De nos jours, le séquençage du génome humain est de plus en plus populaire. Il permet d’avoir des informations importantes pour plus de prévention et une médecine plus personnalisée. Mais d’un autre côté, il peut être à la base de plusieurs problèmes, surtout vis-à-vis de la protection des données. En effet, il est très difficile de faire un séquençage anonyme. Donc vos données doivent être conservées dans un data center. Ces données peuvent être manipulées plus tard par des entreprises ou individus de mauvaise foi.

Le séquençage humain

C’est en 2003 qu’a été réalisé le tout premier séquençage d’un génome humain. Ce séquençage a révolutionné le monde de la recherche scientifique. Ainsi, le prix d’un séquençage d’ADN a drastiquement évolué, en passant de 10 millions de dollars à l’époque à 1000 dollars. Conséquence directe : le nombre de séquençages par année est exponentiel. D’ici 10 ans, l’ADN d’un milliard de personnes sera séquencé. Par conséquent, il y aura beaucoup de données disponibles, et cela continuera. L’entreprise suisse Swiss Personalized Health Network s’investit activement dans ce domaine afin de révolutionner la génomique et les sciences biomédicales.

A découvrir : Ce site internet

Une médecine plus préventive à quel prix ?

Mais que nous garantissent les données de séquençage ? Cela permet en réalité d’offrir plus de terrain à la médecine préventive qui se base sur un diagnostic précoce. Ainsi des méthodes de traitement plus personnalisé et efficace sont mises en œuvre. C’est pour cela que certaines personnes envoient leur salive à des entreprises professionnelles comme 23andme. Cela dans le but de découvrir leur origine, mais aussi des membres de leur famille.

Le séquençage du génome peut permettre de savoir si vous souffrez d’une maladie ou pas. Même si en médecine le séquençage n’a pas une grande réputation, il permet quand même de prévenir. Mais il peut être des fois stressant. Ces entreprises sont toujours en plein essor et profitent des données. Par exemple, en échange d’une réduction des coûts de séquençage, vos données peuvent être divulguées à des sociétés pharmaceutiques.

A lire également : Choisir votre fauteuil relax

Les services d’assurances et le séquençage

De même, lorsque nous faisons suffisamment d’exercice physique chaque jour, certaines compagnies d’assurance procèdent à la réduction des primes. Jusqu’où irons-nous avec le partage de nos données génomiques ? En effet, notre génome contient de nombreuses informations sur nos capacités physiques, notre prédisposition à certaines maladies et notre généalogie. Certains clubs de football comme Lausanne Sports ont commencé à séquencer l’ADN de leurs joueurs afin de mieux les connaître.

C’est quoi la vie privée ?

Bien qu’il soit important de faire un séquençage, des menaces planent cependant sur les données, principalement des menaces liées aux pirates. Les données sur la santé sont souvent ciblées ainsi que les hôpitaux dotés de randsomwares. Les erreurs du personnel peuvent également entraîner la divulgation de données personnelles des patients.

Cela soulève la question de la confidentialité. À partir du moment où le génome fournit des informations sur nous-mêmes et les membres de notre famille, est-il sage de publier ou de partager notre code génétique sans le consentement de nos proches ? Il n’y a pas de véritable anonymat lors du partage de génomes.

Voir ceci

Author