La réalité virtuelle est un concept qui date depuis un moment. Cependant, il prend tout son sens et entre dans un usage quotidien depuis quelques années seulement. Cette dernière permet de mener diverses activités en jouant à la fois le rôle de spectateur et d’acteur. Le fonctionnement de la VR reste une inconnue pour un certain nombre de personnes. Voilà qui pourra apporter plus d’éclaircissement à ce propos.

Votre présence dans le VR

réalité virtuelle

La réalité virtuelle se vit à travers le port d’un casque qui favorise votre immersion dans un monde virtuel. Cette immersion se fait avec deux divers types de casques. Il s’agit du casque d’immersion qui s’emploie à l’aide d’ordinateur portable. Ces derniers tiennent lieu de source d’images et de sonorisation. Le second type casque utilisé est celui dit ambiant. Il s’emploie à l’aide de votre téléphone portable.

Dans l’un ou l’autre de cas, le succès de cette expérience passe par votre présence dans la réalité virtuelle. Cette présence désigne un concept selon lequel vous n’arrivez en aucun cas à percevoir que vous utilisez de la technologie. Vous avez l’impression d’être totalement plongé dans une autre réalité. En effet, il vous est quasiment impossible de détecter l’action de la technologie dans l’expérience que vous vivez. Dans certains cas extrêmes, cela peut se faire, mais à certains aspects près.

En somme, la présence permet de tromper votre cerveau. De ce fait, il réagit dans ce monde de la même façon qu’il le ferait dans le monde réel. Cela est possible, car il est incapable de faire la différence entre ses deux univers.

À savoir : Nous ne sommes qu’à 1% de ce que la réalité virtuelle peut nous offrir.

Les règles régissant le bon fonctionnement de la VR

réalité virtuelle

La présence de la réalité virtuelle est accompagnée par le suivi de plusieurs normes. En ce qui concerne les règles de la technologie, elles sont multiples. Au prime abord, il est préférable que le champ de vision adopté soit supérieur ou sensiblement égal à 80 °. Il en va de même pour la résolution qui doit être supérieure à environ 1080 p. Le niveau du refroidissement doit être d’environs 60-95HzL et il doit y avoir un ou deux lentilles pour chaque œil.

Voici mon tableau comparatif sur les meilleurs casques disponibles sur le marché aujourd’hui.

En outre, la résistance des pixels doit être inférieure à 3 millisecondes et la latence équivaut à une vingtaine de millisecondes. Vous devez suivre avec une reconnaissance d’orientation 3D par le biais d’axes constants XYZ, sans omettre le calibrage optique obligatoire. Enfin, les pixels doivent tous être allumés de façon simultanée. Cette condition est tout de même susceptible d’être revue sans le cas où vous utilisez un contrôle de l’œil ayant une latence faible.

Ces règles sont obligatoires si vous désirez vivre une expérience inédite en faisant usage de la VR. Néanmoins, en plus de ces critères précédemment cités, il vous faut respecter d’autres types de règles. En effet, des règles de grammaire et de codes particuliers sont nécessaires. Dans ce cas, les conditions utilisées dans sa réalité et dans l’univers parallèle doivent être identiques. Cela veut signifier que pour simuler en mouvement dans un univers virtuel, il est nécessaire que vous soyez à votre tour debout et non dans une position assise par exemple.

Author