Petite machine performante, l’aérographe fait des merveilles dans le domaine de la peinture. Pendant que certains artisans et professionnels du métier profitent de l’ingéniosité de cet appareil, d’autres par contre demeurent sceptiques face à son usage. Si vous n’arrivez pas à faire le grand saut pour passer de pinceau à aérographe, cet article est pour vous.
Découvrez ici, pourquoi utiliser un aérographe.

L’aérographe et ses spécificités

De manière simple, l’aérographe se définit comme un outil qui utilise de l’air comprimé pour projeter de la peinture sur un support quelconque. Cet appareil utilise plusieurs types de médiums comme : pigment, encre, peinture… c’est l’outil adapté pour faire de l’aérographie.

L’aérographe peut être utilisé en dessin, en pâtisserie, en maquillage, en carrosserie, en décoration et dans plusieurs autres domaines. Ce qui veut dire qu’il s’adapte à toutes sortes de supports (mur, maquette, vêtements, toile, carrosseries, voire même des bijoux comme des montres…). Les peintures à l’aérographe sont utilisées pour décorer toutes sortes de lieux, dont certains bâtiments officiels.

On l’associe à un compresseur pneumatique qui produit l’air comprimé. Ce dernier entraine la projection de la peinture située dans le godet. Une autre spécificité de l’aérographe est sa capacité à permettre aux utilisateurs d’effectuer des tracés et des contours fins. Il permet également d’obtenir des dégradés et des surfaces bien colorées.

La particularité de cet outil est qu’il est employé pour les travaux de précision. On détecte de la finesse et l’expertise dans chaque œuvre conçue avec un aérographe. Mieux, il n’est pas cher. Son prix varie entre 7 et 200 euros. Il en existe sous diverses marques avec plusieurs fonctionnalités différentes.

aerographie peinture

L’utilité d’un aérographe

Il existe une diversité d’aérographe dans le commerce. Chacun d’eux a sa particularité et ses mérites. Pourtant, on en distingue deux catégories que sont les aérographes à godets par aspiration et les aérographes à godets par gravité.

La première catégorie possède un récipient appelé godet placé juste au-dessus du corps de l’appareil. Le médium sous la loi de la gravité descend et remplit le corps de l’aérographe. Ils sont faciles à manier par les droitiers comme par les gauchers. Ils sont solides et résistants. La position du godet permet un remplissage plus consistant de la peinture dans le réservoir.

Par contre, les aérographes à godets par aspiration possèdent un réservoir placé du côté droit de l’appareil. Selon sa contenance élevée, vous pouvez retrouver le godet en dessous de l’appareil. Son principe est celui de l’aspiration du médium par l’air. C’est-à-dire que lorsque vous appuyez sur la gâchette, l’air aspire le médium pour le faire descendre dans le corps de l’appareil.

La particularité de cet outil est que son godet n’est pas stable. Sa position peut être changée à volonté. Tout dépend du résultat voulu.

Si vous résistez encore au charme de cet appareil, les maquilleurs de leur côté l’ont très bien adopté. C’est la tendance en vogue actuellement sur les plateaux de télévision et les studios de cinéma. Le maquillage à l’aérographe est désormais très connu et apprécié des mannequins. Le médium ici, c’est des pigments.

Très efficace sur les peaux à imperfections, ce type de maquillage est naturel et tient sur une longue durée. Il résiste à l’eau et est facile à démaquiller. Alors, êtes-vous prêt à faire le grand saut ?

Author