Un sondeur à poison est un appareil qui scrute le fond marin. Le but est de détecter les poissons qui s’y trouvent. Il peut être utilisé par de simples pêcheurs ou par les grandes sociétés de pêche afin d’avoir un résultat rapide et excellent. Vu de près, l’appareil semble assez compliqué et l’utilisation de ce dernier nécessite un réel apprentissage pour ne pas se tromper sur la lecture des données. Le fonctionnement est très simple, car le sondeur est un appareil qui lit les fonds et envoi les informations au sondeur source.

Pour trouver votre sondeur peche, c’est par là.

Les éléments qui composent un sondeur à poisson.

Avant de comprendre le fonctionnement de cet appareil, il faut tout d’abord le connaître. Quels sont les éléments clé qui participent à cette lecture et transmission d’informations ? Les sondeurs à poissons sont composés de l’appareil source (l’appareil de lecture des données), d’une sonde immergée et d’une application Fish ID. L’application Fish ID montrera tous les poissons même enfuit dans les zones imperceptibles. Elle affichera les poissons sur le sondeur. L’appareil source servira de tableau de traduction et de lecture de données. La sonde immergée servira de sentinelle pour détecter les poissons. Le fonctionnement de ces trois éléments permet à un sondeur à poisson de les trouver facilement sous la profondeur de l’eau. La position, le nombre, le regroupement, la direction et le comportement des poissons seront lus par ce sondeur.

à Lire :  Quel tarif pour un paddle gonflable ?

Le fonctionnement général d’un sondeur à poisson.

Son fonctionnement est très simple si on se base sur le côté théorique. La sonde immergée enverra des ondes ultra-sons qui frapperont toutes les surfaces qu’ils toucheront sur leurs passages. Ils ne pourront pas rater tous les poissons qu’ils croiseront sur leurs routes. Une fois que les ondes auront touché un poisson, ils rebondiront pour revenir vers la sonde immergée. Ce dernier enverra ensuite l’information vers le sondeur à la surface qui commencera à lire l’information communiquée. Il le traduira et l’affichera sur l’écran en forme d’image, de courbe et de numérotation. L’application Fish ID se chargera d’amplifier les ondes ultra-sons afin de leur permettre de trouver ceux qui sont cachés ou qui sont dans la zone noire imperceptible. Le fonctionnement pratique est plus complexe, car il n’est pas donné à tout le monde de savoir lire et de comprendre les courbes, les points noirs, ou les chiffres affichés par un sondeur. Les débutants se feront facilement avoir et prendront une algue ou un déchet qui flotte comme étant un poisson. La confusion est donc très fréquente même si l’appareil est parfaitement fonctionnel. Pour éviter de se tromper, il ne faut jamais négliger les indications dans la notice lors de l’achat du sondeur. La notice donnera des informations importantes sur la lecture du sondeur. À part la notice, il faut prendre quelques semaines voir même quelques mois d’apprentissages avant de comprendre les signaux envoyés par le sondeur. Une fois l’apprentissage terminé, il suffit juste de trouver les bons coins pour une bonne pêche et le sondeur se chargera de trouver les poissons.

Author