Si vous êtes amateur ou adepte de la culture de plantes en intérieur, l’acquisition d’une lampe horticole adéquate peut s’avérer être un bon investissement afin de voir pousser vos plantes complètement épanouies. En fonction des besoins de vos plants, vous pourriez avoir besoin de laisser votre lampe allumer quelques heures ou toute la journée.

Si vous n’avez aucune idée du temps qu’il faut pour exposer votre plante à la lumière, ces quelques lignes vous seront surement d’une grande aide.

Pour effectuer un bon semis

Si vous venez de mettre en terre vos graines ou plants, en fonction du type de culture, il peut être recommandé ou non de laisser votre lampe horticole allumer toute la journée. En effet, certaines graines ou certains plants auront du mal à commencer leur germination si elles sont trop exposées à la lumière.

Tout comme à l’air libre, une plante a besoin d’un certain temps d’exposition aux photons et à l’obscurité afin de parfaire sa photosynthèse, vous devez pouvoir être capable de recréer les mêmes conditions de croissance pour cette dernière en intérieur.

Pour assurer la germination

En général, la majorité des plantes cultivables en intérieur requièrent un éclairage artificiel d’au moins 6 heures pour parfaire leur respiration afin de bien pousser. D’autres cependant doivent être éclairées plus de 12 heures. En identifiant votre culture ou plante comme à faible ou forte luminosité, vous pourrez facilement assurer le bon développement de votre semence.

Si vous êtes un amateur dans le domaine, vous pouvez vous tourner vers votre fournisseur, un voisin ou un ami exerçant la même occupation afin d’avoir l’information exacte quant au temps d’éclairage nécessaire.

Pour les plantes annuelles

plantes annuelles

On les appelle aussi plantes à moyennes ou forte luminosité. Dans le cas où vous faites la culture de ce genre de plantes (faciles à entretenir), vous ne serez pas contraint par le respect d’un temps d’éclairage donné. En effet, un oubli de votre part quant à l’extinction de votre lampe horticole ne nuira pas à vos plantes, si vous comptez cultiver :

  • De la laitue
  • De l’Aloès Vera
  • Des épinards
  • Des cactus
  • Des Orchidées ou d’autres plantes du genre Coleus ou

Cependant, il serait sage de leur fournir quelques heures d’obscurité afin de vous faire économiser quelques dizaines ou centaines d’euros quant au montant mensuel de votre facture d’électricité.

Lire aussi : Comment choisir un coupe-branche ?

Et avec les plantes nocturnes

plantes nocturnes

Habituellement, les plantes qui aiment l’obscurité n’ont besoin d’être exposées à la lumière que pendant 6 heures ou moins. Donc, si votre espace de culture ou votre serre empêche le passage des rayons du soleil, vous devrez éteindre vos lumières pendant environ 12 heures. Les plantes suivantes peuvent être exposées moins de la moitié de la journée :

  • Les plantes-araignées
  • Les tomates
  • Les fougères
  • Les poivrons, etc.

Pour éviter la surexposition

Si vous êtes une personne multitâche avec un emploi du temps assez serré, il suffit de vous munir d’une ou plusieurs (dans le cas où vous possédez plusieurs plantes) minuteries pour programmer l’alternance lumière/obscurité. Cela permettra d’éviter de retrouver des plantes fanées et/ou mortes de retour du travail ou d’un week-end en famille.

Si vous pouvez vous permettre des dépenses supplémentaires, il existe des alarmes que vous pouvez synchroniser au système d’éclairage choisi pour un contrôle automatique. Pour en savoir plus, vous pouvez lire ce site comparatif.

Author