Depuis que sa présence dans une voiture a été rendue obligatoire par la loi, il est devenu très facile de se procurer un éthylotest. Il existe de nombreux endroits où on peut en trouver. Au début, il n’en existait qu’un seul modèle. Mais de nos jours, vous avez le choix entre trois types d’éthylotest. Dans cet article, nous allons voir les différents types d’éthylotest que l’on peut trouver sur le marché. Commençons par le modèle le plus ancien.

L’éthylotest chimique qu’on appelle aussi l’alcootest à usage unique

C’est le premier modèle d’éthylotest qui a vu le jour. Comme nous venons de le dire, il est à usage unique. Il est constitué de plusieurs composants. Le premier élément qui le compose est un ballon en plastique. Celui-ci a une contenance d’environ un litre en générale. Ensuite, il est aussi constitué d’un tube. Celui-ci quant à lui est généralement en verre. Et le troisième élément c’est l’embout. C’est par cet embout qu’on souffle pour effectuer le test. Il est entièrement stérilisé (l’embout). Lorsque vous soufflez dans le ballon, une réaction chimique se produit. Celle-ci permet de savoir si vous avez oui ou non dépassé la limite de taux d’alcool autorisé pour un automobiliste.

Passons maintenant au deuxième modèle.

L’éthylotest électronique

C’est la version modernisée de l’ethylotest electronique. Elle est aussi constituée de plusieurs éléments. D’un côté, il y a une sonde qui réagit au taux d’alcool présent dans l’air expiré par la personne qui passe le test. L’appareil est aussi doté de deux capteurs. L’un est un capteur de pression de souffle et l’autre est un capteur électrochimique. Ce type d’éthylotest s’est montré tellement efficace que les forces de l’ordre en ont fait leur cheval de bataille pour débusquer les automobilistes qui se mettent au volant de leur voiture alors qu’ils ne devraient pas. Le seul bémol avec cet appareil, c’est son prix relativement élevé. Ce qui dissuade beaucoup d’automobilistes de s’en procurer un. Par contre, n’oublions pas qu’on peut s’en servir de nombreuses fois (plusieurs centaines de fois même). Mais celui-ci nécessite un contrôle chaque année pour rester fiable.

Passons maintenant au troisième modèle, le plus récent d’entre eux.

à Regarder aussi : Humidimètre – à quoi ça sert et comment l’utiliser

L’éthylotest anti-démarrage

La grande différence de cet appareil avec les deux autres modèles c’est que, non seulement il permet d’évaluer le taux d’alcool présent dans le sang du conducteur, mais en cas de test positif, il bloque le système de démarrage de la voiture. Ainsi, le chauffeur ivre ne pourra pas prendre la route. Voyons maintenant quels sont ses constituants. Celui-ci est constitué, avant tout d’un éthylotest électronique. Ce dernier est combiné à un système anti-démarrage. Ce système anti-démarrage réagit en fonction du taux d’alcool présent dans l’air expiré. Si le taux maximal autorisé a été dépassé, alors là, impossible de faire démarrer la voiture. Si par contre, ce taux n’a pas été dépassé, alors vous pouvez prendre la route, car la voiture pourra être démarrée.

Author