La technologie avance à grand pas et apporte encore plus de nouveautés à chaque fois. Depuis quelques années, les outils de diagnostic intégrés de véhicules, ont fait leur apparition, et sont de nos jours obligatoires dans plusieurs pays à travers le monde.

Même si l’utilisation de ces derniers à vraiment pris chez certains, d’autres restent encore sceptiques. C’est pour éclairer la lanterne de tout un chacun sur le diagnostic que nous nous sommes rapproché de David, un spécialiste des OBD2. Il nous explique un certain nombre de choses dans cette interview.

C’est quoi, un diagnostic véhicule ?

Les véhicules modernes sont faits de manière à pouvoir communiquer leurs soucis avec les utilisateurs, à travers un système intégré de diagnostic. Pour pouvoir s’en enquérir, le propriétaire du véhicule doit pouvoir suivre une certaine méthode bien précise, car le code de communication des voitures est assez spécial.

De quoi a-t-on besoin pour passer au diagnostic ?

Eh bien, pour faire votre diagnostic auto,  vous n’avez pas besoin de beaucoup de choses. Premièrement, vous devez vous équipez d’un interface OBD 2, qui est d’ailleurs la pièce maîtresse. Puis d’un ordinateur, sur lequel est installé un logiciel appropriés conçu pour le diagnostic.

Comment ça fonctionne ?

Les avancées technologiques dans le secteur de l’automobile ont rendu les circuits des voitures de plus en plus améliorés au fil des années. Entre tout ces composants et le  moyens de transport, il existe un lien parfait auquel est associé plusieurs capteurs. Ce sont ses derniers qui détectent les dysfonctionnements et envoi des signaux, qui allume le voyant moteur, afin de signaler le problème. acheter-obd2-voiture-caculateur

À ce moment, l’utilisateur du véhicule se sert de l’interface OBD 2, qu’il connecte à l’entrée arrangée pour la circonstance (elle se situe souvent en bas du volant). Ensuite, il faut le relier avec l’ordinateur qui se chargera de faire le déchiffrement à l’aide d’un logiciel.

Y aurait-il quelque chose de spécial avec les OBD 2 ?

Bien sûr que oui ! Avec eux, vous aurez plus de précision sur le composant ayant le défaut. Ce qui vous orientera plus rapidement.

Lire aussi

On a rencontré les serials testeurs du nouveau comparatif général

Author