Souhaitez-vous vraiment réussir à manipuler votre machine à tatouer ? Sachez qu’il vous faudra comme cela est le cas pour les appareils électroniques, maitriser correctement son fonctionnement. Pour ce faire, en ce qui concerne la machine à tatouer, cela touche particulièrement les types de machines à tatouer puisque le fonctionnement varie d’un appareil à un autre. Voilà pourquoi seule une bonne maitrise des types de machines tatouer vous permettra de savoir comment fonctionne en général une machine à tatouer. Il faut rappeler que le principe de fonctionnement demeure inchangé depuis la création de la machine à tatouer.

Fonctionnement d’une machine à tatouer à bobines

La machine à tatouer à bobines bénéficie d’un fonctionnement basé essentiellement sur un système d’électroaimant qui favorise le mouvement de plusieurs aiguilles qui sont fixées contre une masselotte.

Fan de la bd ratafia ? Son créateur vient d’ouvrir un salon de tatouage, cliquez ici pour en savoir plus

Ce type de machine est l’idéal pour tous les travaux et pourra facilement contenir 3 bobines. Ces bobines ont pour rôle de réguler la vitesse et la puissance de la machine au cours d’une séance afin de réduire au maximum les éventuelles irritations qui pourraient subvenir après la mise en place du tatouage.

Par ailleurs, avec l’aide d’un circuit électromagnétique, vos aiguilles pourront se déplacer du bas vers le haut tout en pénétrant la peau directement avec un mouvement de va-et-vient. Cette machine à tatouer est également dotée de plusieurs réglages permettant aux tatoueurs de réaliser plusieurs types de techniques comme le tracé, l’ombrage et même le remplissage.

Fonctionnement d’une machine à tatouer rotative

Cette machine à tatouer est particulière. Elle utilise un processus qui est beaucoup plus doux et qui rend facile le dépôt de l’encre. Elle fonctionne aussi grâce à un léger moteur électrique qui cause par conséquent très peu d’irritations à votre peau.

L’appellation machine à tatouer rotative semble parfaitement lui correspondre. En effet, elle se compose d’un ensemble d’aiguilles installé sur l’axe rotatif. Le mouvement qu’impriment les aiguilles est plus fluide que celui proposé par une machine à tatouer à bobines.

Néanmoins, par son fonctionnement, la machine à tatouer rotative n’offre pas tellement de possibilité à son utilisateur. Il est presque impossible d’effectuer certains réglages comme il est possible d’en faire avec la machine à bobines. Il ne faudrait alors pas essayer certains réglages avec ce type de machine. Il y a de fortes chances que cela fausse votre tatouage. Que dire alors de la méthode du dermographe ?

Rendez vous sur cet article pour découvrir la review d’une machine à tatouer spécial débutant

La méthode du dermographe

Qu’elle soit rotative ou à bobines, la machine à tatouer fonctionne presque de la même façon lorsqu’il s’agit d’encrer un tatouage. À l’image d’un peintre, le tatoueur est amené à tremper le bout de la machine à tatouer dans l’encre pour après poser l’aiguille entre l’épiderme et le derme. C’est exactement à cet instant précis que tout le mécanisme s’enclenche.

En se servant du dermographe, et en tant que tatoueur, vous avez la capacité d’imprimer sur la partie qui sera tatouée quelques mouvements alternatifs qui seront cependant réguliers en va-et-vient. Une telle répétition laissera contre la peau un tatouage qui deviendra progressivement précis au fil de chaque mouvement.

A lire aussi : Se familiariser avec le stepper

Author